Politique
Echec de l’évacuation aérienne de Habia par le Ghana, le Général Yark s’explique
mardi 2 octobre 2018,

Le gouvernement togolais par l’entremise du ministre de la Sécurité et de la protection civile, le Général Yark Damehame, a clarifié ce mardi à Lomé que le Ghana a dépêché « un avion militaire » au Togo pour évacuer l’opposant Nicodème Habia qui observe une grève de la faim mais que l’appareil n’a pas pu accomplir sa mission.

En donnant sa version sur cette affaire à but humanitaire sur les ondes de la radio Victoire Fm à Lomé, le ministre Yark a confirmé que l’avion a bien atterri mais ne pouvait pas prendre l’opposant en grève de la fin parce que les autorités ne connaissent pas la mission de l’avion.

En réagissant à chaud sur cette affaire, le ministre de la Sécurité a souligné que « Le Ghana fait partie de la facilitation mais le Togo n’est pas une colonie du Ghana ».

Sur le projet du Ghana d’envoyer un appareil à Lomé au Togo pour évacuer Habia, le ministre togolais de la Sécurité a déclaré que « Moi je ne suis pas au courant. Le ministre ghanéen a dû poser le problème. On lui a dit d’attendre et qu’on lui revient mais sans attendre, il envoie l’avion. Un avion militaire ce n’est pas normal ».

Le ministre de la Sécurité a profité de l’occasion pour préciser que « L’avion a bien atterri mais il ne pouvait pas le prendre parce qu’on ne savait pas quelle était la mission de l’avion ».

En critiquant le geste posé par le Ghana, Yark a fait observer que « Le Togo ne peut pas envoyer un avion dans une ville du Ghana chercher un malade sans que les autorités togolaises ne donnent leur avis…Je peux même dire que le ministre à la fin s’est même excusé ».

A l’origine de cette affaire, rappelons que le chef de file de l’opposition togolaise, Jean-Pierre Fabre, a révélé lundi à Lomé dans un débat radio que le Togo a empêché l’atterrissage d’un avion envoyé par le Ghana pour évacuer Habia pour des soins à l’extérieur du pays.

En exhortant Fabre à mieux s’informer avant de se prononcer sur une quelconque affaire, Yark a souhaité que le chef de file de l’opposition togolaise se renseigne mieux avant de faire des déclarations sur les ondes.

© Klinklin.info - Mentions légales | Contacts | Régie Publicitaire

Journal d'information en ligne, Klinklin.info offre à ses visiteurs un panorama complet de l'actualité. Découvrez chaque jour toute l'info en direct (de la politique à l'économie en passant par le sport et la santé) sur Klinklin.info, le site de news leader de la presse togolaise en ligne.